garden

Lexique du monde du manga


Dans le monde de la japanimation

  • Seiyū (声優) : C’est le nom donné au doubleur/euse d’animé & de jeux video. Tout ce qui est voix off quoi. C’est un métier reconnu là-bas à tel point que certain/certaines Seiyū sont des stars.
  • Drama (テレビドラマ) : C’est le nom donné aux séries lives asiatiques. Certain dramas sont adaptés à partir de mangas. Les Coréens font les meilleurs dramas suivi des Japonais et des Taiwanais.
  • Otaku (おたく) : C’est une personne qui consacre la quasi-totalité de son temps à une activité d’intérieur de façon obsessionnelle comme les mangas, animes, les idoles japonaises, ou encore les jeux vidéos. Même si cette définition parait soft il faut savoir qu’au Japon le terme Otaku est péjoratif car celui-ci est considéré comme un pervers qui se cache dans le monde des mangas à cause de son malaise avec les filles réelles. A cause de leur obsession, certain cas extrême de l’Otakuisme peuvent être amené à aimer quelque chose, une idole par exemple, au point de lui vouer un culte.
  • Neet : Signifie « Not in Education, Employment or Training ». Ce sont des personnes considérées comme inactives (en général des adolescents) car ils ne participent pas à la vie en société et reste cloitrés chez eux.
  • Akihabara (秋葉原) : C’est un quartier de Tōkyō situé à cheval sur les arrondissements de Chiyoda et de Taitō. Vous vous en foutez de la géographie ? Eh bah figurez vous que c’est le quartier Otaku au Japon. Cet endroit est connu pour ses nombreuses boutiques de mangas, jeux vidéos, cosplay, le rêve de tout fans.
  • Cosplay (コスプレ) : Contraction de « costume » et « playing », le Cosplay désigne le fait de se déguiser en un personnage de manga, jeux video, film etc….Par conséquent il consiste à jouer le rôle d’un personnage en particulier et ce en imitant leur costume, leurs cheveux (avec une perruque) et leur maquillages. Le Cosplayer est celui qui fait du Cosplay
  • Crossplay : C’est le fait de se cosplayer en un personnage du sexe opposé.
  • Maid : C’est le terme anglais pour dire « servante »(domestique).Son origine se rapporte à l’ère Victorienne Anglaise où elles étaient habillés en soubrette au service de grandes familles. La tenue de soubrette fait l’objet de nombreux fantasmes.
  • Maid café (メイド喫茶 / メイドカフェ) : C’est un café où les serveuses sont des maids. Ces cafés se trouvent principalement dans le quartier d’Akihabara à Tōkyō et sont fréquentés par un public essentiellement Otaku. Ceux-là peuvent même interagir avec les maids avec des animations diverses et variés comme prendre des photos avec les serveuses etc…A noter que les maids considèrent leurs client comme des maitres. Eh oui, elles jouent à fond leur rôle.
  • Comicket (コミックマーケット) : La contraction de « Comic » & « Market ». C’est la plus grande convention du manga et de l’anime au monde, se tenant deux fois par an au Tokyo Big Sight de Tōkyō, au Japon. C’est le rendez vous incontournable des Otakus, leur pèlerinage. La Japan Expo en….10 fois mieux ?
  • Moe (もえ) : Néologisme japonais signifiant « l’état de germer » ou « des plantes en train de pousser ». Il décrit un sentiment d’affection fétichiste pour un personnage d’un anime, d’un manga ou encore d’un jeu vidéo.
  • Harem : Manga ou Anime mettant en scène un héros entouré de plusieurs belles héroïnes qui sont en général toutes attirées par lui. Il existe aussi le Harem féminin (ou Harem inverse), plus rare, où l’héroïne est entouré de plusieurs héros généralement efféminés et tous attirés par elle.
  • Fan-service : Le fanserv est une pratique des médias qui consiste à alimenter la passion des fans et leurs fantasmes avec des contenus digressifs ou superflus qui leur sont spécialement destinées, généralement par le biais de situations à forte connotation sexuelle ou érotique
  • Bishōnen (美少年) : Signifie « Joli garçon ». Ce terme désigne des personnages masculins efféminés que l’on retrouve dans les shōjo et Yaoi.
  • Bishōjo : Signifie « Belle jeune fille ». « Bijin » signifiant « belle femme ».Ce style de personnage est courant dans tous les genres , des « meccha » au « shōjo ». Il est essentiel au genre harem et est considéré comme la forme la plus subtile de fan service.
  • Meccha : Signifie « l’armure/robot/cyborg ». C’est un genre qui désigne les mangas ou animes mettant en scène des combats de robots de toute sortes. (la Saga Gundam et Macross sont des précurseurs du genre)

Genre mangas

  • Shōnen (少年) : Signifie « adolescent » ou « jeune garçon ». Un manga Shōnen cible ce lectorat et fait l’objet en général de séries longues lorsqu’elles font du succès. Ces séries longues sont appelé Blockbuster et c’est ce genre de manga qui est importé dans le monde entier.
  • Shōjo (少女) : Siginifie « jeune fille » ou « petite fille ». Un manga Shōjo cible ce lectorat. Contrairement à son genre opposé le Shōnen , le genre est moins médiatisé dans le monde et les séries s’éternisent moins. A noter que les dessins de mangas Shōjo sont assez typés et font l’objet de clichés en mettant en scène de beaux garçons et de belles filles. (« Bishōnen » & « Bishōjo)
  • Seinen (青年) : Signifie « jeune homme ». Un manga Seinen cible ce lectorat en général masculin (15 à 30 ans).
  • Josei (女性) : Signifie « jeune femme ». Un manga Josei cible ce lectorat en général féminin (15 à 30 ans). C’est le genre opposé au Seinen mais en France il est souvent catégorisé dans le genre Shōjo.
  • Yuri (百合) : Signifie « Lys ». Les noms de plantes sont souvent utilisés pour les prénoms féminins. Ce genre met en scène des relations homosexuelles entre femmes. En général il vise un public masculin qui ne trouvent d’intérêt à un Yuri que lorsqu’il y a des relations sexuelles. Un sous-genre du Yuri est le Shōjo-ai.
  • Shōjo-Ai (少女愛) : Signifie « amour de jeunes filles ». C’est du shōjo avec une pointe d’amour en plus (« ai » signifie amour). Il parle le plus souvent de relations sous-entendues ou de fortes amitiés entre deux femmes. Ses relations à tendance fleurs-bleues fait qu’il cible un lectorat féminin.
  • Yaoi (やおい) : Signifie « Pas de pic, pas de chute, pas d’histoire ». C’est le genre opposé au Yuri. Ce genre met en scène des relations homosexuelles entre hommes. Ils vise un public féminin (les hommes peuvent en lire aussi hein…). En général les personnages masculins sont efféminés. 2 sous-genres sont à distinguer, le Shonen-ai et le Bara.
  • Shōnen-ai (少年愛) : Signifie « amour des jeunes hommes » . Non ce n’est pas un shonen avec une pointe d’amour. C’est le genre opposé au Shojo-ai. Il relate les amours entre jeunes hommes souvent efféminés dans lequel la romance homosexuelle n’atteint pas le stade du sexe. Les relations sont essentiellement platoniques ou au stade du tendre baiser. Le lectorat féminin est ciblé.
  • Bara : Genre homosexuel plus réaliste, qui est dessiné essentiellement par des hommes et à destination d’un public homosexuel masculin
  • Ecchi (エッチ) : Signifie « Indécent » « Pervers ». Le mot Ecchi est utilisé pour définir un genre de manga et d’animé à connotation sexuelle. Il vise un public masculin.
  • Hentai (変態) : Signifie « perversion ». Même s’il peut servir à qualifier des comportements comme le sadisme ou l’inceste, ce mot en lui-même n’a pas nécessairement de connotation sexuelle. Ce genre met en scène des relations sexuelles (parfois censurées). C’est pourquoi il s’adresse à un public adulte et essentiellement masculin.
  • Smut : Désigne des séries qui sont considérées comme blasphématoires ou provocantes, notamment en ce qui concerne son contenu sexuel.
  • Gender Bender : Des filles qui se déguisent en garçon, des garçons qui se déguisent en filles…des filles qui se transforment en garçon, des garçons qui se transforment en fille…Bref on va pas vous faire la photo =).
  • Shotacon (ショタコン) : Contraction de « Shōtarō » et « Complex ». Celui-ci désigne au Japon l’attirance d’un homme ou d’une femme pour un jeune garçon. Pourquoi Shōtarō ? Tout simplement parce que c’est un nom souvent donné aux jeunes adolescents dans les animes. Ce qui donne le complexe de Shōtarō soit le complexe du « jeune garçon ».
  • Lolicon (ロリコン) : est le terme japonais d’origine étrangère reprenant la contraction de « Lolita » et « Complex » désignant l’attirance sexuelle pour les jeunes adolescentes non encore totalement formées (les lolitas) voire les fillettes. Ce qui donne le complexe de la « jeune fille ».
  • Obacon : Terme désignant une attirance sexuelle pour les gens plus âgés que soi. Oba signifiant « grand-mère » cela donne le complexe de la « grand-mère ».

Laisser un commentaire